Découverte culinaire à Beaumont

Beaumont est une ville riche en découvertes culturelles, mais aussi – et ça peu de gens le savent – en découvertes culinaires. Alors laissons parler nos papilles gustatives et partons à la découverte des richesses du terroir. 

En tout premier lieu, j’aimerais vous parler d’un endroit qui s’appelle « La Gare des Saveurs », Marie-Lou et Philippe y produisent de somptueux jus de pommes, sirops de fruits, gelées, vinaigres… mais également un excellent pétillant de fleurs de sureau. Marie-Lou s’occupe également d’un immense potager de plantes aromatiques et de fleurs comestibles. 

Marché des saveurs.JPG

Page Facebook : Marché des saveurs

Info pratique : Tous les 2e vendredis du mois, entre avril et septembre, le couple organise un Marché de la Gare des Saveurs où l’on peut retrouver des artisans ou encore des producteurs locaux bios. 

Lors de notre arrêt à la gare des saveurs, nous avons pu également goûter de délicieux fromages réalisés par Etienne. La spécialité de leur ferme à Strée : le beurre, mais aussi depuis une vingtaine d’années, la fabrication du fromage. Celui-ci se décline en 4 goûts : nature, aux orties, au jambon d’Ardenne et aux noix. 

Une autre découverte : les jardins de Dim et Pat, spécialisés dans le maraîchage bio, ils cultivent plus de 70 ares de légumes. Et surtout, les anciennes variétés de tomates. 

Dim et pat.jpg

Page Facebook : Les Jardins de Dim & Pat

Info pratique : Vente directe aux consommateurs à la ferme le mardi et le vendredi. Présence tous les samedis matins sur le marché de Beaumont et lors des Marchés des Saveurs.

Passons aux choses sérieuses ! Le repas !

Jean-Philippe Watteyne nous a préparé une recette typiquement locale : La poularde Beaumontoise. En voici la recette :

Ingrédients :

  • Un poulet fermier
  • Crème fraiche
  • Beurre de ferme
  • Estragon frais
  • Fleurs de capucine (facultatif)
  • Oignon
  • 2 Macarons (Pas ceux de Ladurée ! )

Réalisation :

  • Faire cuire les suprêmes côté peau dans du beurre salé pour les rendre croustillants. Saler, poivrer.
  • Avant cela, vous aurez  » contisé  » les filets : c’est le petit truc de Jean-Phi.

Le petit truc de Jean-Philippe ?

  • Pour donner plus de saveur à la volaille, on insère à l’intérieur des filets des herbes aromatiques ; ici, de l’estragon. On peut faire cette opération avec un couteau bien aiguisé : mais attention aux doigts ! Mettre dans le trou obtenu les herbes aromatiques et puis poêler ! On peut aussi mettre un peu d’estragon sous la peau.
  • Contiser :  Inciser ou soulever délicatement la peau d’une volaille, d’un gibier ou de certains poissons, pour y introduire un ingrédient.

La sauce 

  • Une fois les suprêmes cuits, il convient de faire la sauce.
  • Dans la poêle : faire cuire du beurre, y ajouter l’oignon très finement haché. Déglacer au vin blanc et ajouter les macarons (les concasser légèrement). Laisser réduire et ajouter en finale de la crème fraîche. Laisser cuire 10 à 15 minutes..

Le dressage 

Couper les filets en fines tranches – dresser sur assiette – napper de sauce – émincer quelques feuilles d’estragon – garnir avec des fleurs de capucine et quelques petits morceaux de macarons.

Accompagnez ce bon repas, d’un bon verre de bière Charles Quint. 

Pour plus d’infos par iciLes Ambassadeurs RTBF

 

 

 

 

 

 

 

4 commentaires sur “Découverte culinaire à Beaumont

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :